Association Environnementale du Sud Touraine

AEST 37
 

Le passé

    Les racines de l’AEST remontent à la première association créée en 1979 avec pour dénomination sous le titre « Association Ecologique du Lochois de Coopération et de Défense des Consommateurs ». L’objet en était « L’information de la population du Lochois sur l’écologie. » A l’époque, ce mot signifiait « habiter raisonnablement le monde ». Des éclipses ont eu lieu au cours de l’histoire de l’association, éclipses durant lesquelles l’absence d’une cellule d’alerte, d’une source de contre-information et d’un creuset de dialogue citoyen, non partisan, indépendant du terrain électoral, a été dommageable à la défense à la défense de l’environnement et des conditions locales de vie.

Le présent

    Relancée courant 2007, l’association a mené des recherches approfondies et édité des dossiers sur des questions environnementales d’actualité : opposition à certains procédés de traitement des différents types de déchets, critique argumentée des éoliennes industrielles, contestation de carrières et de forages abusifs, réflexion sur l’épandage des boues et sur les énergies alternatives, refus du tracé de la Ligne à Grande Vitesse dans les vallées du canton de Ste Maure, promotion de l’agriculture biologique et des Associations d’Aide au Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP), défense des paysages et des sites naturels...

    Par des conférences – débats, nous avons initié un forum citoyen : état biologique de la planète, les risques du nucléaire et les alternatives offertes par les énergies renouvelables, l’éco-construction et l’isolation des bâtiments, les pesticides, l’arnaque de l’éolien industriel… La prise en considération et l’étude critique de points de vue et d’informations contradictoires permettent de réfléchir, de s’enrichir mutuellement et de chercher ensemble un consensus profitable à l’intérêt général. L’association joue alors le rôle de lien dédié à la protection de notre planète.

  L’association ne se replie pas pour autant sur l’environnementalisme. Elle traite aussi des problèmes liés aux conditions de vie et de travail : conférences sur les liens entre alimentation et cancers, « souffrir au travail », dépendances et toxicomanie.

   L’AEST ne se place pas sur le terrain électoral : elle peut donc offrir aux habitants un cadre dépassionné de dialogue et de recherche des meilleures (ou moins mauvaises) solutions aux nuisances et problèmes environnementaux auxquels nous sommes confrontés. Cette indépendance permet aussi de travailler avec tous les élus et d’apporter sur des dossiers locaux l’expérience et l’expertise des fédérations nationales auxquelles l’AEST adhère.

L’universalité et l’imbrication des problèmes environnementaux rendent indispensables la coopération et l’entraide entre associations d’un même secteur qui sont, elles aussi, attachées à leur autonomie vis à vis des structures électoralistes ou activistes. Notre histoire fait que nos adhérents se situent entre la vallée du Cher et celle de la Creuse ce qui nous conduit à en étudier tous les problèmes et à concevoir une intervention à l’échelle de cette région.

L’avenir

    De nombreuses questions restent à étudier avec l’ esprit critique et la compétence indispensables pour produire des dossiers fiables. Des manifestations culturelles et des conférences sont prévues mais l’ampleur de cette animation éco-citoyenne dépend de votre aide matérielle et de votre implication dans cette démarche strictement associative pour répondre à toutes les attentes et apporter notre contribution à la préservation de notre petit coin de planète.

Ce que nous sommes